Tourisme : cinq façons originales de visiter la Wallonie picarde

Château de Belœil - D.R.

La Wallonie picarde, c’est ce joli petit bout de Hainaut entre la frontière française, la Flandre, Bruxelles et le reste de la Wallonie. Un petit territoire qui n’a pourtant rien à envier aux autres.

Deux parcs naturels, trois villes patrimoniales et commerçantes (Tournai, Mouscron et Ath), 330.000 habitants, 1.600 kilomètres d’itinéraires à découvrir à vélo, 700 kilomètres de randonnées balisées, des chambres d’hôtes, du folklore… un petit coin de paradis aux richesses insoupçonnées que l’on peut explorer d’une foule de façons différentes : en voici cinq. 

Gastronomie : la route des brasseries de Wallonie picarde, pour les épicuriens

Avec pas moins de 30 brasseries artisanales pour 23 communes, la Wallonie picarde est assurément the place to… beer. De la micro-brasserie à l’entreprise familiale, de la brasserie toute jeune à celle qui fête ses 250 ans d’existence, impossible de ne pas trouver son bonheur parmi l’étonnante richesse brassicole de cette belle région. Blonde, brune, ambrée et même fruitée, il n’y a que l’embarras du choix. La Maison du Tourisme de Wallonie picarde les présente d’ailleurs toutes les 30 avec quelques lignes d’explication, les modalités de visites et de dégustations des produits. Impossible de toutes les énumérer bien sûr, entre l’emblématique Tournay née dans une ferme brassicole de Templeuve, la Trompeuse de la Brasserie Jean Tout Seul de Lessines qui affiche 9 degrés mais en goûte 6 ou encore la Brute de Lessines, brassée avec du vin… Sans oublier les incontournables Paix Dieu de Péruwelz, De Ranke à Dottignies ou encore la Bush de Pipaix. Mieux vaut opérer une petite sélection ou prévoir un itinéraire de plusieurs jours avant de se lancer.

Infos : https://www.visitwapi.be/ 

Rétro : ça « flippe » à Tournai... Nostalgie, patrimoine et originalité

C’est une première cette année et c’est unique en Belgique : « Ça flippe » est un nouvel événement organisé au centre de Tournai le week-end des 14 et 15 août. Une idée originale de la société « C’est Tout Com » qui consiste à répartir, aux quatre coins de la ville, des flippers de collection : 66 au total, tous authentiques et forcément emblématiques. Le principe : découvrir la cité des Cinq Clochers grâce à ce parcours atypique et admirer les belles machines. À moins de prendre un pass pour également se mesurer aux meilleurs et se rappeler les bons souvenirs d’une époque mythique. Les flippers, qui proviennent de nombreux pays, seront installés dans des musées, de hauts lieux du patrimoine, des restaurants ou des bars… De quoi découvrir la ville sous un jour différent et peut-être pousser la porte d’endroits méconnus. Transformer Tournai en capitale du flipper, c’est une première et c’est du jamais vu ailleurs. L’organisateur table, d’ailleurs, pour cette première édition sur 20.000 personnes et plus, les années suivantes, si affinité. Pass de 10 parties, 8 €, 25 € pour 50 parties.

Infos : https://flippe.070.be/ 

Folklore : le Sentier de l’Étrange, sur la piste des sorcières à Ellezelles

Avant de se lancer dans cette aventure, mieux vaut se préserver du mauvais sort et passer la main sur la tête de Quintine (sorcière emblématique d’Ellezelles condamnée avec quatre autres au bûcher en 1610) sans oublier de prononcer la formule magique… Et c’est parti pour sept kilomètres à travers la campagne bucolique du Pays des Collines. Une balade pas vraiment comme les autres car son parcours est peuplé de créatures étranges et de personnages facétieux. Pour les affronter, il faudra se montrer malin et réussir les différentes épreuves. Le Sentier de l’Étrange à Ellezelles, c’est un joli itinéraire familial qui s’inspire directement du folklore ellezellois et notamment de ses sorcières. Il plane un délicieux vent de mystère sur ce parcours accessible à tous et qui peut même être accompagné, pour le plus grand plaisir des enfants, d’un guide « wap aventure » destiné aux 5-8 ans ou d’un sac aventures, jeux avec épreuves à la clé (10 €) accessible aux familles. Et cette année, Covid oblige, pas de traditionnel « Sabbat des Sorcières ». À la place, le Sentier de l’Étrange s’animera à quatre reprises, dont une de nuit, de véritables sorcières prêtes à faire frissonner les promeneurs. Rendez-vous, notamment, le samedi 14 août en journée ou, pour la dernière Sabbat’lade, durant la nuit, le samedi 11 septembre ! Sur inscription. 

Patrimoine : la vie de château… de Mouscron à Belœil

La Wallonie picarde sait aussi se faire princière pour ses visiteurs. Cinq châteaux prestigieux ouvrent leurs portes au public. Parmi eux, sans doute l’un des plus célèbres : le château de Beloeil, petit Versailles belge, dont le parc se transforme en décor de spectacles pour les Féeries orchestrées par Luc Petit (cette année, du 31 juillet au 15 août sur le thème du Petit Chaperon rouge). Ce splendide domaine, tout comme le Château d’Antoing et ses oubliettes, appartient toujours à la famille des Princes de Ligne. Le Château d’Attre, authentique témoin du XVIII e siècle, est lui aussi la propriété de la noblesse belge. Quant au château d’Enghien, il se laisse découvrir lors d’une balade romantique de son parc de plus de 180 hectares considéré au XVII e siècle comme le plus beau jardin d’Europe. Le château des Comtes, à Mouscron, a abrité successivement quatre grandes familles de seigneurs durant six siècles pour désormais devenir le refuge d’une emblématique petite héroïne, Martine, et de son créateur, Marcel Marlier. À cette liste, s’ajoute encore une foule de splendides domaines : le château d’Estaimbourg, celui de Frasnes-lez-Anvaing, ceux de Silly… qui se découvrent aussi via les randonnées et itinéraires vélos et pédestres qui parcourent toute la Wallonie picarde, de part en part. 

Infos : https://www.visitwapi.be/ 

Ludique : un escape game urbain, quand la ville de Tournai se transforme en terrain de jeu

Sauve-qui-peut général : les zombies ont envahi la ville de Tournai. Toute la ville ? Non, vous et une poignée de copains résistez encore et toujours à l’envahisseur. Votre mission, si vous l’acceptez, réussir à quitter Tournai avec un maximum de coéquipiers. Pour y parvenir, il faudra explorer les bâtiments emblématiques de la cité des Cinq Clochers, réussir des épreuves, vous battre parfois pour ne pas servir de casse-croûte. Et attention, certaines de vos décisions influenceront le reste de votre aventure… Voilà le « pitch » de « The rise of the dead », l’un des deux scénarios concoctés par la start-up belge, Coddy, pour Tournai. L’autre propulse les joueurs dans un univers médiéval fantastique sur la trace des sorcières. Pour participer à cette visite pour le moins originale de l’une des plus vieilles cités de Belgique, rien de plus simple : il suffit de se connecter à l’application de la start-up Coddy et la ville de Tournai se transforme, pour deux heures ou davantage, en terrain de jeu grandeur nature. Seuls prérequis : acheter une partie (29,99 € ou 49,99 €), disposer d’un smartphone et emmener quelques copains de préférence futés dans l’aventure.

Infos : https://www.coddygames.com/fr