Rupture : êtes-vous sûr d'être vraiment passé à autre chose ?

Peu importe qui en est à l'origine, une rupture est toujours douloureuse. Un mois, six mois, un an... Il faut parfois plus longtemps pour s'en remettre. Mais comment être sûr que l'on est vraiment passé à autre chose ? Voici quelques signes qui devraient vous éclairer. 

Il faut du temps pour oublier un ex... C'est tout à fait normal ! Vous avez peut-être rencontré quelqu'un que vous appréciez beaucoup, avec qui vous envisagez une histoire, etc. Mais vous vous demandez alors si le fantôme de votre relation passée ne viendra pas vous hanter et gâcher cette nouvelle histoire. 

Passer à autre chose, c'est avant tout arrêter de détester votre ex, y être indifférent et que votre histoire passée ne devienne qu'un lointain souvenir. Mais, il est possible que vous soyez persuadé de l'avoir oublié... alors que non ! Et cela pourrait, un jour ou l'autre, poser problème dans votre nouvelle relation. 

Voici six signes qui montrent que vous êtes vraiment passé à autre chose

  • Vous ne le stalkez plus. Si vous ne ressentez plus le besoin irrésistible de l'espionner pour savoir ce qu'il fait, où et avec qui, c'est que cela vous est maintenant totalement égal. 
  • L'imaginer avec sa nouvelle copine (ou son nouveau copain) ne vous fait rien. Si vous n'êtes pas triste à cette idée, cela signifie que vous êtes également prêt à vous engager avec une nouvelle personne. 
  • Voir vos amis communs ne vous fait plus bizarre. Si vous êtes contents de voir vos amis communs et qu'il n'y a plus de malaise lorsqu'ils prononcent son nom, c'est bon ! 
  • Vous n'imaginez plus son visage en cours de boxe. Ou lorsque vous frappez dans n'importe quel objet... Cela signifie que vous ne ressentez enfin plus de haine pour votre ex. 
  • Écouter votre chanson de vous fait plus pleurer. Vous appréciez à nouveau d'entendre cette musique, qui représentait votre relation.
  • Le croiser ne vous met plus de mauvaise humeur. Si vous lui dites même bonjour, sans ressentir de tristesse ou de colère, c'est que vous l'avez vraiment oublié.