Sommeil : vous avez mal dormi ces dernières nuits ? C’est peut-être à cause de la lune du castor…

Image de wirestock sur Freepik

Si vous avez mal dormi depuis le début de la semaine, il se pourrait que vous soyez « lunosensible ». En effet, la pleine lune qui a eu lieu ce 8 novembre était un peu spéciale et peut avoir rendu vos nuits agitées. Explications.

On dit souvent que la lune a une influence sur le sommeil ou même sur l’humeur. Il y a ceux qui y croient et ceux qui sont un peu plus sceptiques. Quoi qu’il en soit, si vous êtes « lunosensible », il se pourrait que vous ayez mal dormi ces derniers jours.

En cause ? La « lune du castor » et son éclipse. La pleine lune de novembre est appelée « lune du castor » car c’est à cette période que les castors commencent à se réfugier dans leur hutte, après avoir fait des réserves de nourriture pour l’hiver.

Mais cette année, la lune du castor était un peu spéciale. Eh oui, la pleine lune de ce 8 novembre était également une éclipse lunaire totale, la dernière de l’année. Ainsi, la Lune, la Terre et le Soleil se trouvaient parfaitement alignés. Cette super lune est d’ailleurs également appelée « lune de sang », à cause de sa teinte rougeâtre.

Un impact sur le sommeil ?

Cette super lune a apporté une vague d’énergie puissante et un rayonnement magnétique important. Résultat ? Les personnes dites « lunosensibles » ont sans doute eu du mal à trouver le sommeil dans la nuit de lundi à mardi mais également dans la nuit de mardi à mercredi.

Il se pourrait même que vous ressentiez encore les effets de la lune du castor. « Les effets de la pleine lune peuvent se ressentir pendant deux ou trois jours », explique Julie Frédérique (auteure de Belle et en forme avec la lune, c’est malin) dans Top Santé. « L’énergie est à son maximum, mais la clarté de la nuit favorise la veille et perturbe l’endormissement et la qualité du sommeil. »

Mais pourquoi la lune aurait-elle un impact sur le sommeil ? En réalité, en plus de la luminosité, les rayonnements de la lune agiraient sur l’hypothalamus, qui influence l’état de stress, mais aussi sur la mélatonine, l’hormone du sommeil. Selon une récente étude suédoise, les hommes seraient plus sensibles aux effets de la pleine lune que les femmes.

Même si l’impact de la lune sur le sommeil ou encore l’humeur n’a pas encore réellement été prouvé, on ne peut pas nier le fait que de nombreuses personnes y sont sensibles. De plus, une étude, publiée dans la revue Science Advances et menée par des scientifiques de l'Université de Washington aux États-Unis et de l'Université de Quilmes en Argentine, montre que les gens s’endorment plus tard et dorment pendant une plus courte durée les jours précédant une pleine lune. Même si l’étude n’a été menée que sur une petite centaine de personnes, leur quantité de sommeil pouvait varier de 46 à 58 minutes, qu’ils soient en milieu rural ou urbain.

Si vous dormez mal pour l’instant, vous êtes peut-être simplement lunosensible sans le savoir…