Argent : à partir de quel niveau de revenu est-on considéré comme «riche» ?

123RF

C’est quoi être « riche » ? Calogero disait « on n’est riche que de ses amis ». Bien évidemment, tout le monde ne raccroche pas la richesse à l’argent, mais plutôt à des moments de vie, à l’entourage, etc. Mais quand on parle de revenus : à partir de combien est-on considéré comme « riche » ?

La notion de richesse est assez compliquée à définir. Dans le dictionnaire, on parle de l’« état de quelqu’un, d’un groupe qui possède une grande fortune, des biens importants ». Pour certains, la richesse représente bien plus que du matériel et de l’argent : certaines personnes se considèrent riches s’ils ont une grande famille, d’autres s’ils sont en bonne santé, si leurs fins de mois ne sont pas difficiles, ou encore s’ils ont un toit au-dessus de leur tête, etc.

Mais quand on dit d’une personne qu’elle est « riche », on parle souvent de ses revenus financiers, de sa fortune et de son patrimoine. On peut alors se demander à partir de quel niveau d’aisance quelqu’un est considéré comme riche. C’est peut-être même votre cas sans que vous ne le sachiez.

Combien d’argent faut-il gagner pour faire partie des 1% de la population les plus riches ?

Selon un rapport de Statbel (l’office belge de statistique), le salaire brut moyen en Belgique était de 3.758€ en 2019, pour un temps plein. Quant au salaire médian, c’est-à-dire que 50% de la population gagne plus et 50% gagne moins, Il est de 3.486€. En Belgique, les personnes les plus pauvres gagnent moins de 2.295€ bruts par mois, tandis que les plus riches touchent plus de 5.886€ bruts.

Selon une étude, menée par Knight Frank et relayée par So Soir, il faudrait posséder un peu plus de 2 millions d’euros pour faire partie des 1% des Belges les plus riches. C’est plus qu’en France ou qu’en Allemagne, où il faut respectivement 1,8 et 1,7 million. En tête du classement, on retrouve évidemment la Suisse, où il faut détenir 6,6 millions pour faire partie des 1% des personnes les plus riches. Monaco se situe à la deuxième place, avec 4,3 millions d’euros.

Le patrimoine a également de l’importance

En France, l’Observatoire des inégalités fixe le seuil de richesse au double du revenu médian. Chez nous, ce serait donc 6.972€ bruts par mois. Fin 2021, Georges-Louis Bouchez, interrogé par la VRT, avait d’ailleurs affirmé que gagner 6.000€ par mois ne voulait pas forcément dire qu’on est riche.

Comme l’explique Trends-Tendances dans un article, le revenu (salaire, pension, etc.) seul ne suffit pas à estimer l’aisance d’une personne. En effet, une personne qui gagnerait plus de 6.000€ par mois, mais qui aurait un prêt hypothécaire conséquent et qui ne possède pas d’épargne ne peut alors pas être considérée comme riche. Il ne serait pas plus aisé qu’une personne qui gagne 4.000€ mais qui a une maison payée…

Cela montre que le patrimoine, financier et immobilier, contribue également à estimer si une personne est « riche » ou non. « On peut tenter de définir la richesse soit par le revenu, soit par le patrimoine », expliquait Etienne de Callataÿ, économiste belge. « Les deux approches sont défendables, mais je donnerais la priorité à l'approche par le patrimoine. D'une part, parce que c'est ce patrimoine qui vous met à l'abri des accidents matériels de la vie. D'autre part, parce qu'un patrimoine vous donne la liberté de choisir, de prendre de nouvelles orientations dans la vie, comme démissionner par exemple. »