Pole dance : un sport parfait pour muscler son corps mais aussi pour se sentir mieux

Pexels

En Belgique et partout dans le monde, la pole dance connaît un incroyable engouement auprès de la gent féminine, mais pas que. Un sport qui permet de se sentir mieux dans sa peau, mais aussi dans sa tête.

«Le long d’une barre de chrome, je redonne des couleurs à la fadeur. Pole dance, pole dance. Oublier la pudeur, jouer l’exhibition», chantait Jenifer dans son titre «Pole Dance». Pourtant, l’exhibition ne suffit pas à définir la pole dance, un sport artistique originaire du monde du cirque où se mélangent mouvements rotatifs gracieux et figures acrobatiques avec une barre verticale. Une discipline devenue populaire dans le monde entier et qui compte déjà plus de 10.000 adeptes en Belgique. Manon, danseuse de pole dance amatrice, est parvenue à accepter son corps et à valoriser sa féminité grâce à ce sport. «J’ai découvert la pole dance il y a un an et demi, grâce à une collègue qui avait suivi un cours d’initiation. Prise de curiosité, j’ai commencé à regarder des vidéos sur internet et j’ai été fascinée par la poésie des mouvements et des acrobaties. J’étais dans une période où mon estime de moi-même était faible. J’avais besoin de quelque chose qui puisse m’aider à prendre confiance en moi. Sur un coup de tête, je me suis inscrite dans un club près de chez moi, et la magie a opéré. La pole dance m’a permis de remonter la pente et de me sentir mieux, autant physiquement que psychologiquement», nous explique la jeune femme de 28 ans.

La pole dance m’a permis de remonter la pente et de me sentir mieux, autant physiquement que psychologiquement

Au fil des entraînements, Manon a vu son corps changer et se raffermir. «Cette discipline m’a permis de gagner en agilité et de renforcer ma ceinture abdominale, ainsi que les épaules, les bras, les cuisses et les mollets. Il se peut qu’au début de vos entraînements, vous vous fassiez des hématomes et ayez des brûlures dues au frottement de votre peau contre la barre. Il faudra attendre quelques mois pour que la peau s’habitue à vos accroches et que votre corps se désensibilise à la douleur car certaines figures peuvent parfois être douloureuses. Malgré tout, il ne faut pas avoir peur de se lancer, même si vous n’êtes pas assez souple ou pas assez sportive. La force et la souplesse viennent assez rapidement avec des entraînements réguliers», nous dit la danseuse qui a même installé une barre de chrome au milieu de son salon pour continuer à s’entraîner quand elle en éprouve le besoin. «Il existe plusieurs revêtements différents pour les barres, la plus populaire étant le chrome. Pour plus d’adhérence, il existe également des revêtements plus onéreux comme le Titanium Gold, le Powder Coated ou encore le silicone».

Malheureusement, la pole dance est encore trop souvent victime de préjugés infondés. «Il est important de dissocier la pole dance du strip-tease. Le strip-tease est l’art de se déshabiller de façon suggestive, tandis que la pole dance est un art mêlant danse et acrobatie autour de la barre», nous dit Manon. «Ces préjugés viennent surtout des vêtements portés par les athlètes. Pour pratiquer ce sport, il est déconseillé de porter un legging ou un short long de type cycliste. Parfois, même le t-shirt doit être relevé ou même retiré. Il est parfois plus simple de porter une brassière. La peau doit obligatoirement être en contact direct avec le revêtement de la barre afin de garantir la sécurité et de ne pas glisser».

Pexels

Et pour cause, les points de contact les plus fréquents sont l’arrière des genoux, les hanches, les coudes, les aisselles ou encore les cuisses. D’ailleurs, plusieurs styles de danses peuvent se pratiquer autour de la barre. On note celles en talons (exotic, sexy flow, chair dance), celles mêlant fluidité et langage corporel (contemporain, flow and low) ou encore celles avec des mouvements presqu’exclusivement exécutés au sol (floorwork). Autre preuve que la pole dance est un sport en pleine ascension: il existe désormais des écoles spécialisées ainsi que des compétitions officielles qui honorent le talent des danseurs de pole dance professionnels dans diverses catégories, comme le Championnat de France de Pole Dance qui se tiendra le 3 juin prochain, à La Cigale, à Paris, ou encore le Championnat du monde de Pole Dance, qui aura lieu cette année du 25 au 29 octobre à Katowice, en Pologne.