Les meilleures bulles du monde : Chant d’Éole, une success story belge qui ne cesse de grandir

Amateurs de bulles, vous connaissez sans doute déjà le Domaine du Chant d’Éole et ses vins effervescents belges. Déjà bien ancré dans l’esprit et dans le cœur des passionnés, le Domaine ne compte pas en rester là et présente ses (nombreux) projets pour l’année 2022.

Connaissez-vous le Domaine du Chant d’Éole ? Situé à Quévy, près de Mons, il s’agit d’un vignoble belge qui propose des mousseux, souvent comparés aux plus grands champagnes. Les trois vins effervescents proposés sont élaborés selon la méthode traditionnelle, sur un terroir calcaire.

Il est également intéressant de dire que la Cuvée Prestige a été élue comme meilleur vin effervescent du monde en 2019, à Aigle en Suisse.

Le Domaine du Chant d’Éole reste relativement récent car c’est en 2010 que l’aventure commence, quand une famille de viticulteurs champenois renommée et une grande famille d’exploitants agricoles belges se sont associées. Les premières bouteilles ont été proposées sur le marché en octobre 2015. « Il faut 25 à 30 ans pour vraiment mettre en route un tel domaine », nous confient les fondateurs du vignoble Louis Ewbank de Wespin et son neveu Hubert, qui est directeur.

Un Domaine en extension

Si vous connaissez les vins effervescents du Chant d’Éole, vous savez sans doute que le plus gros problème, c’est qu’ils sont difficiles à trouver. En effet, comme le domaine est assez récent, il ne possédait que 20 hectares, ce qui ne permettait pas de produire un très grand nombre de bouteilles.

Mais, bonne nouvelle : en plus des 10 hectares qui ont été ajoutés en 2021, 10 autres seront plantés au printemps de cette année. Ainsi, le domaine atteindra 40 hectares et deviendra l’un des plus grands vignobles de Belgique. Cette extension permettra de porter la production à 500.000 bouteilles dès 2028. « C’est un choix que nous avons fait pour les générations futures », précise Hubert Ewbank.

Ce n’est pas le seul projet du Domaine du Chant d’Éole qui va se concrétiser cette année. En effet, cette année sera aussi celle de l’inauguration de l’extension du bâtiment. En effet, comme il est important de faire vieillir le vin en bouteille au minimum 18 mois, il fallait plus de place. Ainsi, des travaux sont en cours pour créer une nouvelle cave qui pourra accueillir 1,5 million de bouteilles.

Le plus de cette nouvelle cave, qui est la première en sous-sol à être aussi grande en Belgique, c’est qu’elle permettra de faire des économies tout en étant meilleure pour l’environnement. En effet, la température de cette cave est constamment à 12°C, ce qui permettra de conserver les bouteilles sans avoir besoin de climatisation ou de chauffage. « C’est de la craie pure sur toute la profondeur de la cave. Nous sommes descendus à plus de sept mètres de profondeur », précise Hubert Ewbank.

Enfin, l’ancienne salle des pressoirs va devenir une cuverie et des zones de préparation seront aussi créées. « Nous vendons de plus en plus par internet donc nous avions besoin d’un endroit pour préparer les colis. »

Un vignoble, mais bien plus encore…

Mais le Domaine du Chant d’Éole, ce n’est pas seulement un vignoble. En effet, l’Oeno-tourisme a toujours été un axe important pour le développement du domaine. « De nombreuses entreprises aiment venir au domaine pour faire un team building ou encore un séminaire. Nous avons donc prévu de nouvelles salles, petites et grandes. Elles peuvent également être utilisées par des familles, pour des anniversaires ou encore des mariages. »

Plan 3D

Il y aura donc une nouvelle salle d’événements et de spectacles, qui pourra accueillir 500 personnes en mode dîner avec des tables rondes ou 1.000 personnes en mode conférence ou concert. Deux nouvelles salles de séminaires seront aussi de la partie, ainsi qu’un roof top offrant une vue impressionnante sur le vignoble et un parking pouvant accueillir 500 voitures. « Pour des questions de sécurité, on ne pouvait plus se permettre de laisser les voitures se garer le long de la route nationale. »

L’inauguration des nouvelles installations devrait se faire en novembre 2022. Elle sera accompagnée des illuminations du Chant d’Éole. « Nous pourrons accueillir à nouveau les mariages, événements privés et corporate à partir de janvier 2023. »

Plan 3D

Il reste important de préciser que le coût des travaux s’élève à… 12 millions d’euros. Une somme assez exceptionnelle pour être citée.

Le Restaurant du Chant d’Éole

Le restaurant éphémère au milieu du vignoble a connu un véritable succès l’année dernière. « Nous avions l’idée depuis deux-trois ans. Avec le Covid, nous avons donc décidé de louer un chapiteau mais c’était compliqué avec le vent. Nous avons finalement opté pour un chapiteau en bois et cela a été une véritable réussite ! », raconte Hubert Ewbank.

Le restaurant fera donc son retour cette année, avec des améliorations considérables en terme de confort mais aussi avec une nouvelle terrasse de 200 m2. La mise en évidence des produits du terroir wallon et belge reste le fil conducteur de la carte. « Cette année, nous irons encore plus loin dans les collaborations avec les acteurs du terroir local. »

« Pour les clients, c’est un vrai enchantement de venir découvrir les vins belges directement dans le vignoble », explique Hubert Ewbank. « La plupart ne connaissaient pas les vins belges, mais ils commencent par prendre un verre et finissent par commander une bouteille. »

Encore plus…

L’art fera également son apparition au domaine, avec deux expositions de photographies : l’une consacrée aux origines du Chant d’Éole et l’autre qui mettra en avant les métiers de la vigne, sous l’objectif de photographes belges.

Le 100ème fût Barwal. 

Bien évidemment, d’autres événements feront leur apparition au cours de l’année. En attendant, voici un petit aperçu de l’agenda du Domaine du Chant d’Éole :

  • Mi-mai à octobre : ouverture du restaurant du Chant d’Éole. Jusqu’à la mi-juin, le restaurant sera réservé aux grands groupes et aux entreprises.
  • Octobre : les vendanges du Cœur (œuvre caritative).
  • Novembre 2022 : inauguration des nouvelles installations et les illuminations du Chant d’Éole.
  • Décembre 2022 : le marché de Noël avec encore plus de 20 producteurs belges, les dîners-spectacles du Domaine et le nouvel an du Chant d’Éole.

Le domaine reçoit la centième barrique de Barwal

C’est en 2020 qu’à commence l’aventure Barwal, qui propose une alternative locale et qualitative aux fûts en chêne français, utilisés par les vignerons belges. « Le but est de valoriser les plus beaux chênes de nos forêts », explique Hugues De Pra, co-fondateur de Barwal. « Ils étaient exploités pour faire des meubles, par exemple, mais ils ont les bonnes caractéristiques pour le vin. »

Hubert Ewbank de Wespin - directeur du Domaine du Chant d'Éole, German Mulet - responsable de production et Hugues De Pra- co-fondateur de Barwal

Après 16 mois d’existence Barwal a livré son 100ème fût au Chant d’Éole. Le domaine a cru au projet Barwal dès le début, c’est donc une fierté de recevoir ce fût symbolique. « Nous sommes heureux de contribuer au succès du Chant d’Éole en les accompagnant dans l’aventure passionnante de l’élevage en barrique de leurs plus belles cuvées. »

L’ambition de Barwal reste de faire revivre l’art de la tonnellerie en Belgique, en ouvrant une tonnellerie sur le sol belge, au cœur de nos plus belles forêts.

Hugues De Pra, co-fondateur de Barwal et Hubert Ewbank de Wespin, directeur du Domaine du Chant d'Éole

Plus d’infos

https://www.chantdeole.be/

https://www.barwal.be/

Crédit photos : Chant d’Éole – Cédric Grumiau